Laurent Ruggieri

Laurent Ruggieri

(About Catherine de’ Medici)

111

Sa figure sévère, où deux yeux noirs jetaient une flamme aiguë, communiquait le frémissement d’un génie sorti de sa profonde solitude.

CATHERINE DE MÉDICIS.
Furne, 1845, t. XVI, p. 1
Signatures : Bertall ; Baulant